Reproduction: L’éclairage va coûter cher aux industriels d’ici à 2015

Publié le par LVD Sabine

J'ai lu une nouvelle sur Internet il y des jours. Il s'agit de coût de l'éclairage industriel et la tendence de l'éclairage futur. Je reproduit l'article pour partager les infos utiles.

 

L’éclairage va coûter cher aux industriels d’ici à 2015

- Le 06 octobre 2009 par Barbara Leblanc

 

«  A l’horizon 2015, la plupart des luminaires des industries et entreprises devront être changés. Cela pourra représenter jusqu'à un coût moyen de 300 euros par point lumineux. Un coût impressionnant pour les entreprises ». Les propos de Bernard Duval, délégué général de l’Association française de l’éclairage (AFE), ont de quoi effrayer plus d’un gestionnaire de bureaux industriels.

D’ici à 2015, les 50 millions de néons installés en France devront être changés. 15 millions d’entre eux (lampes à vapeur de mercure) seront remplacés par des néons T5 ou T8, les autres par d’autres types de tubes fluorescents. Tous seront moins énergivores, plus efficaces et peu coûteux (un ou deux euros par néon). Mais pour le T 5, remplaçant du blanc industrie, le luminaire entier devra être renouvelé.  A la clé une hausse de la facture pour l’entreprise.  

Jusqu’à 70% d’économie

En cause ? Le règlement européen 245 relatif aux exigences en matière d’économies d’énergies dans les domaines professionnels. Comme dans l’utilisation domestique, son objectif est de «  faire disparaître les lampes les plus énergivores et limiter la puissance utilisée pour l’éclairage professionnel », détaille Bernard Duval. Par exemple, le néon T5 avec ballast électronique (permettant de gérer la lumière en fonction de la présence d’une personne ou la luminosité extérieure)  économise jusqu’à 70% d’énergie

Une remise en cause de la directive Ballast de 2005 encore appliquée aujourd’hui. Elle obligeait à la mise en place de solutions alors écologiquement rentables : les lampes blanc industrie au mauvais rendu de couleur et les lampes à vapeur de mercure pour les grands halls et les endroits à haut plafond.

Deux solutions au mauvais rendu de couleurs ou fortement consommatrices.  

Certificats d'economie d 'energie

Mais l’éclairage industriel n’est pas la préoccupation première des gestionnaires d’entreprise. «  Trop souvent, l’industriel considère que l’éclairage de ses sites de production relève de l’installation électrique globale », explique l’AFE. Pourtant, l’éclairage manque souvent de qualité et peut avoir des conséquences sur la qualité du travail, par exemple dans le contrôle de pièces. A cela s’ajoute la question du stress que peut engendrer une mauvaise ambiance lumineuse.

Autre difficulté pour les industriels : le financement du remplacement des néons.  «  Les tubes fluorescents T5 sont équipés de ballasts électroniques permettant de réaliser des opérations accessibles aux Certificats d’économies d’énergie (CEE). Le principe oblige certains acteurs (comme EDF) à réaliser des économies d'énergie, et encourage les autres acteurs (comme les PME) à faire des économies d’énergie par l'obtention d'un certificat », explique Bernard Duval. Parallèlement, la fédération française de l’éclairage tente de trouver des prêts pour financer «  ces changements considérables, à prendre en main au plus vite », selon Bernard Duval.


Point positif : "
pour les luminaires aujourd’hui équipés de tubes T8 « blanc industrie », les industriels pourront mettre à la place un tube T8 plus performant, ou changer pour un luminaire pour tubes T5", explique Dominique Ouvrard du syndicat de l'éclairage.

Date butoir pour éliminer les différents types de lampes

Avant 2010 : élimination des lampes blanc industrie / obligation pour le fournisseur de lampes de décrire les informations techniques du produit (luminosité, qualité, rendu des couleurs) => Remplacées par des lampes fluorescentes T 5 à ballast électronique ou T 8 (sans changement de culot, mais moins performantes que les T5)

Avant 2012 : disparition des lampes au sodium et aux halogénures métalliques => Remplacées par des lampes à décharge de nouvelle génération de 90 lumens par watt.

Avant 2015 : disparition totale des lampes à vapeur de mercure => Remplacées par des lampes à décharge de nouvelle génération de 90 lumens par watt.

D'après  ce que dit ci-dessous,  je pense que lampe à induction est capable aussi de remplacer les lampes traditionnelles.  Tous les indices de lampe à induction conforment bien aux demandes du gouvernement, peut-être le printemps de lampe à induction arrivera.

Publié dans Nouvelles

Commenter cet article

Bé@ 08/12/2009 20:05


On m'a souvent dit que les chinois avaient la "bosse" du commerce. J'ai l'impression que c'est vrai.
(Avoir la "bosse" de quelque chose : être très doué pour cette chose).
Biz
Bé@


LVD Sabine 09/12/2009 03:57


héhé, en fait, ce n'est pas ce que je veux. je ne veux pas que mon amitié échange avec la promotion commerciale. Tu sais, je suis obligé au début de faire un blog pour la promotion de notre
entreprise, c'est un travail au début pour moi. Mais je trouve plus de choses intéressantes peu à peu. je commence à aimer rencontrer les amis par blog.
Merci pour votre visite, gros bisous.

Sabine