Sept constructions merveilleuses pour les Expositions universelles précédentes

Publié le par LVD Sabine

 

1. La Tour Eiffel en France

La Tour Eiffel de la France pourrait être l'une des constructions les plus reconnaissables dans les Expositions universelles précédentes.

La Tour Eiffel est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition universelle de Paris de 1889. Situé à l'extrémité du parc du Champ-de-Mars, en bordure de la Seine, ce monument parisien est un symbole de la capitale française.

D'une hauteur de 313,2 mètres à l'origine, prolongée par la suite de nombreuses antennes jusqu'à la hauteur de 324 mètres, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant plus de 40 ans.

La construction de la tour n'a duré que deux ans et deux mois, et elle a été officiellement inaugurée le 31 mars 1889. Son ascension fut ouverte au public à partir du 15 mai suivant.

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991, la tour Eiffel accueille maintenant plus de six millions de visiteurs chaque année.

 

 

2. Crystal Palace en Grande-Bretagne

Le Crystal Palace est un palais d'expositions de fer et de verre conçu par Joseph Paxton pour l'Exposition universelle de Londres, en 1851. Il est le fruit des progrès techniques du XIXe siècle, il est construit uniquement en fonte, verre, et acier.

Par sa splendeur, le Crystal Palace a démontré le génie de son créateur. Construit par environ 5 000 ouvriers, sa technique de construction en éléments standardisés préfigure celle de la préfabrication en architecture.

L'exposition ne durant que six mois, le bâtiment devait originellement être démantelé. Cependant, et contre l'avis du parlement anglais, il a été déplacé.

Le 30 novembre 1936, le Crystal Palace a pris feu. En quelques heures il a été ravagé par les flammes. Tout a été détruit, et l'incendie était visible depuis des kilomètres et des milliers de personnes ont témoigné de la lueur des flammes dans le ciel cette nuit-là.

 

 

3. Wembley Stadium en Grande-Bretagne

Le Wembley Stadium, souvent simplement appelé Wembley, était le stade national anglais, construit à Wembley, dans le nord-ouest du Grand Londres, et inauguré le 28 avril 1923 en vue de l'exposition impériale britannique qui devait se tenir l'année suivante.

Inauguré le 28 avril 1923 pour la finale de la FA Cup entre Bolton Wanderers FC et West Ham United FC, le stade entre d'emblée dans la légende. Ce célèbre match de football a gagné la réputation pour Wembley Stadium et la prochaine exposition impériale est aussi devenue très fameuse.

Destiné à être seulement un stade éphémère pour l'exposition, il aurait dû être détruit à la fin des festivités, mais il a été réservé à cause de la suggestion de l'Écossais Baron Stevenson, président du comité d'organisation de l'exposition.

En 2003, le stade est démoli afin de laisser place à une nouvelle arène de 90 000 places qui sera l'un des principaux stades des Jeux olympiques d'été de 2012.

 

 

4. L'Atomium en Belgique

L'Atomium a été conçu par l'ingénieur André Waterkeyn et érigé par les architectes André et Jean Polack pour l'Exposition universelle de Bruxelles de 1958.

L'Atomium est de 102 mètres de haut. Il se compose d'une charpente d'acier portant neuf sphères reliées entre elles et habillées d'aluminium. Son acier de construction pèse 2 400 tonnes. Il est devenu, au même titre que le Manneken Pis et la Grand-Place, le symbole de la capitale de la Belgique.

L'Atomium, conçu pour durer six mois, n'était pas destiné à survivre après l'exposition. Mais sa popularité et son succès en ont fait un élément majeur du paysage bruxellois. Sa destruction fut donc reportée d'année en année jusqu'à être abandonnée.

En 2001, un projet de rénovation est enfin lancé, et l'inauguration de la struture rénovée a eu lieu le 14 février 2006.

 

 

5. Space Needle aux Etats-Unis

Situé au centre de Seattle, la Space Needle, ou "aiguille de l'espace", est une tour futuriste construite pour l'Exposition universelle de 1962. Elle a été achevée en décembre 1961 et a coûté environ 4,5 millions de dollars américaines.

Depuis la plate-forme d'observation qui domine la ville, on peut apercevoir la péninsule Olympique, la chaîne des Cascades et le mont Rainier. La Space Needle qui culmine à 182 mètres est conçue pour résister à des vents de 360 km/h. Au pied de la tour se trouve le Seattle Center qui est un parc d'activités culturelles construit au même moment.

Maintenant, la Space Needle est déjà devenue un symbole de Seattle.

 

 

6. La Tour du Soleil au Japon

Lors de l'Exposition universelle de 1970, qui a eu lieu à Suita (banlieue d'Osaka) au Japon du 14 mars au 13 septembre 1970, le monument le plus connu a été la Tour du Soleil, qui a été conçue par l'artiste moderne japonais Taro Okamoto.

Mesurant 70 mètres de hauteur, avec des bras de 25 mètres et une coupole dorée au sommet qui faisait 11 mètres de diamètre pour une base ronde de 20 mètres de diamètre, ce monument impressionnant se dresse toujours au centre de l'ancien site de l'exposition. C'est aujourd'hui encore une des fiertés de la ville d'Osaka.

La tour est divisée en trois parties, représentant respectivement le passé (le dos de la statue), le présent (au rez-de-chaussée) et l'avenir (le haut de la statue).

L'intérieur de la tour est creux, une autre sculpture pleine de symbole y est placée. Il était possible d'y entrer lors de l'exposition, mais ce n'est plus possible maintenant.

La Tour du soleil continue à fasciner, et s'est vue confier un rôle central dans l'excellent manga "20th century boys" de Naoki Urasawa. Aujourd'hui située dans un magnifique parc, entre un lac artificiel et un jardin japonais traditionnel, elle reste un but de promenade de week-end fort couru à Osaka.

 

b137ea0996d5459e91d2dff6367951d7

 

7. Pont de l'Alamillo

Le pont de l'Alamillo (en espagnol Puente del Alamillo) est un pont de Séville en Espagne. Il a été conçu par l'architecte et ingénieur de Valence Santiago Calatrava et construit entre 1987 et 1992 par l'entreprise Dragados-Fomento à l'occasion de l'Exposition universelle de 1992. En forme de harpe, ce pont représente le renouveau de la ville de Séville et ses aspirations pour l'avenir. Il se compose d'un pylône simple, d'une envergure de 200 m et de 140 m de haut.

Sans Expo 1992, il n'y aurait pas la Séville présente, la troisième métropole en Espagne et même pas l'historique Pont de l'Alamillo, qui figure parmi les top 10 structures magnifiques dans le monde.

 

 


Publié dans Divers

Commenter cet article

christian lemenuisiart 15/05/2010 12:52



Ce sont des belles réalisations surtout les anciennes . 



Benissa 06/05/2010 19:53



C'est une bonne idée d'avoir pensé aux expositions précédentes? J'étais à celle de Séville en 1992 et c'est vrai, le pont est magnifique!



LVD Sabine 07/05/2010 06:44



merci de la visite. oui, d'après moi, chaque expo a son grand succès.



Domino 06/05/2010 17:29



bonjour Sabine


merci à toi pour ces belles photos


j'aime beaucoup la  Tour du Soleil et le pont d' Alamillo , deux édifices que je n'avais jamais vu avant


bonne journée   bisous